Comprehension

 

B

 

 

Franca

C’était en 1956, j’étais photographe et je devais prendre des photos d’un spectacle dans une ville de montagne. Dans cette ville inconnue quelque chose d’étrange m’arriva. Pendant le spectacle je partis, sans savoir pourquoi. Quelques instants plus tard dans ma fuite je croisa cet arbre, des poursuivants hostiles derrière moi. Pourquoi ? Que s’était-il passé ? Pourquoi étais-je là ? Je ne savais pas mais je devais courir. Petit à petit j’allais devenir aveugle. 

 

Dans la forêt proche de la montagne, le vent souffle. Des bêtes hurlantes me regardent. J'ai peur. Je dois traverser la forêt pour me cacher dans la montagne. Là-bas, personne ne me trouvera. Alors je pourrai réfléchir à ce qu'il m'arrive.

 

Lumière, aide-moi ! Maintenant que je commence a voir, j'ai très peur.

 

Dans le noir, je ne vois plus, mais mon esprit imagine ce qui m'entoure. Cependant je peux canaliser mes pensées, mais cela n'est pas facile. A partir de ce moment, ma vue n'allait cesser de se détériorer.

 

Ici la montagne mère me protège. Je suis près de son coeur, dans la caverne. Personne ne me trouveras ici : ni les bêtes hurlantes, ni mes poursuivants. Maintenant je peux penser à ce qu'il m'est arrivé. Pourquoi me poursuit-on ? Qu'ai-je fait dans la ville ? Je ne me souviens plus. De rien.

 

Pourquoi ai-je cet objet dans ma besace ? Je ne vois pas bien ce que c'est, sans doute à cause de la fatigue. Peut-être que mes poursuivants le veulent parce que je l'ai volé … Je dois poursuivre mon voyage, de façon à comprendre ce qu'il m'arrive.

 

Il semblerait qu'ici il y ait un homme.

- Qui êtes-vous ?
- Je suis l'homme qui s'occupe des étoiles lassées qui se laissent tomber sur Terre. Et vous  quelle est votre tache ?
- Je suis un photographe, et je suis perdu. Où sommes-nous ?
- Vous êtes presque sur la voie.
- Comment ? Où ?

Il ne répond pas, et part en direction d'une lumière qui tombe. Peut être une étoile, ai-je pensé.

 

Quelqu'un me regardais. J'entends : « Maintenant vous êtes sur la voie, voyageur. » J'ai pensé que si j'étais sur la voie je n'avais qu'à la suivre.

 

Fatigué, je me suis endormi dans le champs. Tout à coup un courant d'air m'a réveillé. L'amulette avait disparu. Qui l'a volée ? Personne autour de moi. De toute manière le voleur n'avait pris que la médaille, pas mon appareil photo qui est ma mémoire.

 

On dirait qu'ici il y a beaucoup de monde qui travaille. Ils ont l'air de peiner mais de croire en leur travail.

 

Je crois que je cherche quelqu'un... il n'est pas loin. Il est en face de moi. Je dois le photographier, c'est lui la clef, la fin de mon voyage.

 

Qui suis-je ? Un meurtrier ? Pas du tout ! Qui est-il ? Pourquoi l'ai-je tué ?

 

En ville, je fais développer les photos. Je commence à comprendre pourquoi je suis devenu aveugle et pourquoi on me poursuivait.

 

Angla

 

Commentaires

De cardobiur le 29 décembre 2011 à 20:31

Mi faris tradukadon de via libro al hispana lingvo. Ĉu vi volas ĝin?







Lettre d'information

Pour être tenu au courant des nouveautés.
Moins d'un message par mois.